Votre Potentiel Femmes.

Votre Potentiel femmes est un blog créé dans le but d'encourager les femmes intuitives, créatives et audacieuses pour toujours faire mieux !
Suivez-nous
votrepotentiel.femmes@gmail.com
Back to top

2 Histoires de femmes pendant la 2nde guerre mondiale

Je vous invite à réécouter sur France Inter, 2 belles histoires de femmes pendant la 2nde guerre mondiale.

Vous qui êtes des  héroïnes du quotidien, cliquez (sur les titres) pour  découvrir ces deux personnages de femmes  réellement courageuses et surprenantes.

Chaque portrait dure 30 minutes et peu donc facilement (ou pas) se caser sur un temps de barbotage dans votre bain, de farniente en terrasse, d’après-sieste, de grasse matinée…

 Noreen Riols, membre du SOE britannique pendant la Seconde Guerre mondiale

En 1943, à 17 ans, elle s’engage dans le SOE (Special Operation Executive), le service secret britannique créé par Winston Churchill en 1940 afin de soutenir les divers mouvements de résistance en Europe. Elle s’occupe de la formation des agents d’infiltration envoyés en France.

Sa mère crut toujours qu’elle produisait du papier au ministère de l’Agriculture ; sans le dire à personne de son entourage, elle produisait…des espions.

Sur les  480 agents infiltrés en France entre 1941 et 1944, au moins 120 ne sont pas revenus. La proportion de pertes parmi les 30 femmes atteignit même les 50%.

un témoignage unique sur ce service secret britannique au bénéfice de la libération du territoire français.

Charlotte Delbo, résistante

A Auschwitz, où elle fut envoyée avec le convoi de femmes déportées politiques du 24 janvier 1943, elle estimait qu’elle avait survécu en particulier grâce aux poèmes qu’elle passait beaucoup de temps à se remémorer par un important effort de mémoire, et les textes de théâtre dont elle était capable de se rappeler,  ainsi que par les souvenirs de sa vie d’avant et le dialogue avec les autres déportées. Elle déclara en 1974 que, malgré l’aspect horrible du camp de concentration dont « aucun animal ne serait revenu », elle considérait qu’elle avait « appris là […] quelque chose qui n’a pas de prix » : le courage, la bonté, la générosité, la solidarité et que cela lui a donné une « très grande confiance dans son semblable. »

Elle et ses compagnes de déportation avaient l’obsession qu’au moins l’une d’elles revienne afin de témoigner de ce qui leur est arrivé. C’est donc pendant sa déportation qu’elle décida  d’écrire un livre pour témoigner de ce que ces femmes avaient vécu, dont elle choisit par avance le titre : “Aucun de nous ne reviendra”, d’après un vers d’Apollinaire.  Selon elle,  ce vers correspondait exactement à ce qu’elle avait éprouvé, et, sans doute, à ce que chacun avait éprouvé, en arrivant au camp. Elle a déclaré qu’elle prévoyait déjà, à cette époque, de ne le publier qu’après une vingtaine d’années car elle souhaitait que ce ne soit pas simplement un témoignage mais bien une « œuvre » et que pour ce faire il faudrait qu’elle le revoie vingt ans après l’avoir écrit.

Sur ce convoi de femmes : 49 revinrent sur 230.

Aujourd’hui, Charlotte Delbo est reconnue comme l’un des grands écrivains d’une expérience indicible.

Source documentaire : France Inter et Wikipédia

Elodie Sancier

votrepotentiel.femmes@gmail.com

Créatrice du site votrepotentiel-femmes.com pour les femmes intuitives, créatives et audacieuses qui sont déterminées à avoir plus de confiance en elles, à atteindre leur autonomie financière et retrouver l’équilibre entre leur vie privée et professionnelle.

No Comments

Leave a Reply