Votre Potentiel Femmes.

Votre Potentiel femmes est un blog créé dans le but d'encourager les femmes intuitives, créatives et audacieuses pour toujours faire mieux !
Suivez-nous
votrepotentiel.femmes@gmail.com
Back to top

Défi Patrick Bruel : jour J – 28

Cet article est la suite des articles : 1 Défi PB = Patrick Bruel et 2 défi Patrick Bruel : jour J-35

Summersound  Festival

Nous avions terminé par la notion de récompense. Donc  je vous conseille de toujours donner à votre  cerveau la récompense promise afin qu’il enregistre le contentement du travail bien fait. Je lui avais promis des soldes, et bien il les a eu (et ma carte bleue s’en souvient encore !).

Mais les soldes, c’est fatiguant donc ensuite : SIESTE !

Sieste

Et là : “j’ai fait un rêve…” (en anglais c’est déjà pris). Et comme je pense à Patrick Bruel matin, midi, et soir, mais aussi au boulot (et oui, j’ai un métier, moi madame), et en faisant le marché, de quoi ais-je rêver ? De mon interview de Patrick Bruel !

Vous remarquerez que je ne dis plus de ma “peut être impossible, si j’ai de la chance, si j’y arrive” interview de Patrick Bruel… C’est que je commence à y croire, grâce à vous :  je vous en ai parlé et du coup, tout ceci devient réel petit à petit, et aussi j’ai agi

Super, je vais bientôt pouvoir faire les exercices de visualisation.

Patrick BruelEn tout cas, dans mon rêve, je l’ai eu ce rendez vous ou plutôt on m’a appelé pour en discuter avec moi. Je me souviens que j’étais en panique totale, car évidemment je me suis demandé immédiatement : on l’a fait où et quand cette interview ? Et comme je suis une fille pragmatique, j’ai proposé d’aller le chercher à l’aéroport pour leur éviter un trajet !

Puis, j’ai aussi demandé : “en quelle langue, suis-je autorisé à interviewer Patrick Bruel” et là une assistance à la voix un peu superficielle m’a dit “en français, ça ira !”. Ouf, j’ai pensé, c’est moins risqué, vu mon niveau d’anglais.

Et, comme d’hab, la vieille rengaine est revenu, j’ai pensé : “c’est bien beau, mais comment je m’habille ?”

et je me suis réveillée en sursaut (j’ai failli louper l’heure du goûter, vous avez remarqué que c’est le grand plaisir quand on a des enfants, c’est de devoir goûter pour les accompagner !). Bon,  comme je n’ai pas résolu la question dans mon rêve, elle traine encore dans ma tête, donc je vais relire mon article : “je n’ai rien à me mettre pour aller bosser” et je conclu : c’est bien mignon tout ça, je dis de s’habiller en gros comme le veux la profession oui mais je ne connais pas la profession de blogueuse…J’ai des collègues mais je ne les connais pas et je ne les vois pas ! Il va donc falloir que je me renseigne ou que j’imagine :

  • avec de la personnalité mais ne travaille pas dans la pub quand même,
  • jolie mais ne se prend pas pour une actrice,
  • dynamique mais dont les dents ne rayent pas le plancher,
  • professionnelle mais pas tristounette.
  • Peut être comme une écrivaine… zut j’espère que “la grande librairie” ne s’arrête pas pour l’été !
  • mais en moins intellectuelle.

Bon, changeons de sujet, je sens que je m’angoisse

Tiens, une pensée limitante qui passe par là : “mais tu te prend pour qui ? Tu oses imaginer que PB va t’accorder une interview en plein mois d’août sous prétexte que tu as écrit quelques articles, que tu t’es intitulée blogueuse et que tu habites à côté ! En plus, ma pauvre, tu n’as aucune relation dans aucun milieu artitisque local ou autre, tu es complètement à côté de la plaque ma pauvre (oui cette pensée limitante radote un peu).  Statistiquement, tu es rangée dans la catégorie “ménagère de moins de 50 ans”, et ce n’est pas très glorieux…” mais c’est la réalité car on se retrouve souvent en train de faire le ménage (à son corps  défendant). 

Une petite dernière, puis ensuite, il va bien falloir que je passe à l’action sinon elles (les pensées limitantes) vont avoir ma peau

Donc une autre pensée limitante : “ma pov’fille, c’est super futile ce que tu fais là”. Et bien, oui, c’est futile, et peut être frivole aussi,  et alors :  je n’ai jamais prétendu combattre la faim dans le monde avec mon  blog, ni les attentats, ni la maladie (je dédie d’ailleurs ce défi à Marie).

Mais vouloir encourager les femmes, ce n’est pas futile ça madame, c’est du salut public et  TOC.

Donc, je suis bien obligée de subir ces pensées limitantes et ces peurs, mais j’essaie de les maintenir à leur juste place. Ce ne sont jamais que  des restes d’éducation et de conformisme social qui ont tendance à me faire revenir dans ma zone de confort (= ne rien faire qui sorte de l’ordinaire ni en pensée, ni en projet, ni en action). Mais justement, le passage à l’action tend à les contrarier, à leur faire perdre de l’intensité, plus ça va moins elles sont justifiées… puisque les premiers résultats obtenus (mêmes modestes) justifient le passage à l’action…

Donc, je suis passée à l’action :

  • j’ai appelé le Club officiel des fans de Patrick Bruel : mon mail a bien été reçu mais ce n’est pas vraiment facile d’obtenir une interview de Patrick Bruel qui est très occupé donc il faut que je rappelle plus tard. Mais la personne ne voulait pas me donner beaucoup d’espoir.  Et j’ai bien compris que j’étais un microbe (par rapport à Patrick Bruel)  mais ça, ce n’est pas une nouvelle, on le savait déjà !
  • J’ai demandé de l’aide pour mon défi à des blogueurs que j’admire. Pas de réponses pour l’instant.
  • j’ai appelé le contact de mon amie journaliste, qui m’a demandé de lui faire un mail de présentation de ma demande d’interview, puis il m’a ensuite confirmé par sms qu’il a bien reçu mon mail et qu’il le traite au plus vite.
  • j’ai donc tenu au courant mon amie journaliste de ce résultat positif (ce n’est pas le tout de demander de l’aide, c’est aussi sympa d’informer la personne de nos résultats)
  • je suis désolée d’être un peu mystérieuse mais s’il s’avère que j’ai obtenu les bons contacts, je ne peux pas les divulguer comme ça sur la toile…
  • bon d’accord, je fait aussi un peu l’intéressante…

Et accessoirement, j’ai été twittée, c’est à dire que des in ET téléphone maison connus (pas des dizaines non plus) ont fait passé mes tweets où j’annonçais  mes derniers articles. Je crois que c’est ça.. (les enfants sont tous à la plage, les lâcheurs), pour moi, c’est aussi concret que quand E.T téléphonait à sa maison !

Bon, je vous laisse jusqu’à la semaine prochaine, il va falloir que j’aille un peu bosser la technique =  on appuie sur quel bouton pour enregistrer ? …

Mais surtout, n’oublions pas : c’est le chemin qui est intéressant !

Merci à vous d’être encore là à suivre THE Défi de l’été 2015 ! J’espère vos commentaires et merci de partager sur les réseaux sociaux.

 

Crédit photo : Aren Art, Jacline, Kmeron

Post Tags:
Elodie Sancier

votrepotentiel.femmes@gmail.com

Créatrice du site votrepotentiel-femmes.com pour les femmes intuitives, créatives et audacieuses qui sont déterminées à avoir plus de confiance en elles, à atteindre leur autonomie financière et retrouver l’équilibre entre leur vie privée et professionnelle.

2 Comments
  • DUGUET KERLEAU
    juillet 16, 2015 at 9:14

    Chère Élodie,

    Je peux dire que PB n’est absolument pas ma tasse de THÉ, rien ne m’intéresse à son sujet, mais je me pique à ce défi que tu t’es lancé et là, j’attends, avec un soupçon d’impatience, de connaître la profondeur de vos échanges 🙂 Je me pose alors cette question : est-ce que je vais changer d’avis sur ce PB ? ça ne devient pas une question existentielle, entendons-nous bien ! tu as su susciter ma curiosité sur CE sujet alors que c’est bien la mise en œuvre de l’action que tu t’es fixée que je trouve, en premier chef, remarquable. Je te suis.

Leave a Reply